KOMGOUROU

Communication & Social Media Management

Komgourou vous accompagne dans la gestion de vos réseaux sociaux et votre communication en ligne afin de vous aider à fédérer une communauté autour de votre projet.

Réseaux Sociaux

Découvrez nos 10 conseils pour vous faire connaître sur les réseaux sociaux !

Dernières Actualités

Lancer un appel à soutien en financement participatif : 11 idées pour être à l’aise avec le fait de demander de l’argent pour votre projet.

Avoir une bonne communication.

1 – Parlez de votre projet avant de parler de votre crowdfunding. Le financement participatif n’est qu’un moyen de mettre en place un projet. Dans votre stratégie de communication, nous vous conseillons de parler en priorité de votre projet. Inviter votre audience à participer au financement n’a de sens qu’une fois que vous leur avez donné envie de voir votre projet réussir.

2 – Montrez un aperçu de votre travail : si vous pouvez démontrer la qualité de votre travail avant que le financement n’ait lieu faites-le. Suite à une démonstration de votre savoir faire, votre expertise et votre passion pour le projet dans lequel vous vous lancez, formuler une demande de soutien deviendra facile et naturel.

3 – Évitez de parler de façon générale : adressez-vous directement à la personne qui recevra votre message. Parlez-leur de votre vision, vos ambitions, votre ressenti, vos besoins, envies et motivations. Plus vous serez précis dans les informations que vous donnez, plus on vous fera confiance.

4 – Donnez l’exemple : montrez votre motivation et votre enthousiasme pour votre travail. Permettez à votre audience de ressentir ces sensations lorsqu’ils entrent en contact avec votre communication. Cela leur donnera envie de participer. De plus, plus vous serez sincère dans votre envie de concrétiser votre projet, plus il sera simple et agréable pour vous d’en parler autour de vous et d’inviter à vous soutenir.

5 – Soyez complètement honnête et transparent. Dîtes toujours la vérité et toute la vérité. En cas d’erreur de votre part, présentez vos excuses et faites de votre lieux pour résoudre la situation. Plus vous êtes dans le vrai, plus les personnes qui vous découvrent vous feront confiance et plus il sera simple pour vous de les inviter à participer.

Être généreux avec son public, créer une dynamique d’échange et d’entraide.

6 – Proposez des contreparties qui ont beaucoup de valeur aux yeux de votre public cible. Mettez-vous à leur place et imaginez des contreparties que vous rêveriez de recevoir si vous étiez à leur place. Si vous avez déjà un réseau, demandez-leur avis avant de lancer la collecte. Cela permettra aussi de les avertir en avance et de les impliquer dès le début du financement participatif.

7 – Identifiez clairement la portée collective de votre projet. Sachez ce que votre travail va apporter au monde, et soyez fier de le porter. Parlez de la portée collective à chaque fois que vous communiquez. Se focaliser sur la personne que vous aller aider permettra de moins réfléchir à (et moins se soucier de) la façon dont les gens vont vous percevoir.

8 – Proposez de l’aide aux personnes qui vous soutiennent. Que ce soit en mettant en place des partenariats de communication, ou des simples échanges de visibilité, voire en proposant vos produits ou services gratuitement ou à prix réduits aux personnes qui vous aident à faire connaitre votre projet et réussir votre financement. Nous vous conseillons de répondre régulièrement à la question suivante : comment puis-je aider les personnes qui me soutiennent ? Proposer de l’aide montre que vous êtes de bonne volonté, vous ne souhaitez pas prendre l’argent de vos soutiens mais au contraire créer une dynamique d’entraide et de partage pour le bien être et la réussite de tous.

9 – Acceptez que certaines personnes seront intéressées et d’autres ne le seront pas. Formuler votre demande comme une invitation à découvrir votre projet, suivi d’une invitation à contribuer à votre financement participatif et à le partager… si le projet les intéresse.

Proposez des options pour toutes les bourses.

10 – Proposez plusieurs façons de vous soutenir. Certaines personnes aimeront votre projet mais ne voudront pas effectuer de contribution financière, ceci dit, ils pourront vous aider à réussir en diffusant l’information, etc. Nous vous conseillons d’inclure ces personnes lorsque vous rédigez les contenus pour promouvoir votre financement participatif. Invitez-les à vous soutenir de plusieurs façons : partager, contribuer, vous donner un avis sur une question particulière, vous présenter leurs contacts ayant des compétences particulières, etc.

11 – Acceptez les soutiens symboliques mais récompensez-les. Plus vous donnez de valeur à vos soutiens, plus il sera simple d’encourager vos contacts de participer. Certaines personnes n’auront pas les moyens de vous apporter de grosses sommes d’argent, mais ils vous soutiendront “par principe”. Proposer des contreparties contre des faibles montants permet d’inclure et remercier ces participants à votre collecte.

checklist-cta

Crowdfunding : 10 Idées pour transformer votre audience en contributeurs.

Aujourd’hui nous vous proposons 10 pistes qui vous permettront de transformer votre audience, et les membres de votre communauté en contributeurs à votre campagne de crowdfunding :

1 – Connaitre la raison d’être de votre projet. Plus vos aurez une vision claire et précise de pourquoi vous faites ce projet, et pourquoi le financer de manière participative, plus vous convaincrez d’autres personnes de s’engager avec vous.

2- Avoir une communication qui reflète votre raison d’être. Une fois que vous avez établi de façon claire et sincère pourquoi vous vous lancez dans votre projet, il vous reste à créer des contenus qui illustrent cette raison d’être, et les diffuser régulièrement via tous les outils que vous avez à disposition.

3 – Mettre l’accent sur la portée collective du projet. Pour qu’une campagne de crowdfunding ait toutes ses chances de réussir, il faut qu’elle ait une portée collective – c’est à dire que l’aboutissement de votre projet ait un impact sur les vies des personnes concernées par votre travail.

4 –  Soyez accessibles : donnez votre adresse mail, un numéro de téléphone, vos réseaux sociaux etc. sur la page de la collecte. L’idée ici, c’est que vous cherchez à montrer que vous existez vraiment et que vous êtes joignable : on donne plus facilement à quelqu’un que l’on connait et en qui on a confiance, qu’à un inconnu.

5 – Créer un dialogue : faites en sorte d’impliquer les gens qui vous suivent, montrez que d’une certaine façon votre projet est aussi le leur. Répondez rapidement aux questions que vous recevez et soyez à l’écoute de tous retours que vous recevrez, par mail, sur les réseaux sociaux, via des commentaires sur votre blog etc.

6 – Identifiez une ou plusieurs émotions que vous souhaitez transmettre à votre public cible. Dans la plupart des cas, on agit car une émotion nous pousse à agir, et de manière plus efficace à plusieurs : l’inspiration, la révolte, la solidarité… Par exemple si la bande d’annonce d’un film provoque  de la curiosité, on sera peut-être amené à contribuer pour connaitre l’oeuvre totale.

7 – Raconter votre projet sous forme d’une histoire passionnante que votre public découvre au fur et à mesure que vous préparez et lancez votre financement. Le point commun de toute histoire bien racontée, c’est qu’elle donne envie d’en connaitre la fin. Ici, vous proposez à votre audience d’écrire la suite de votre histoire avec vous. C’est cette envie qui pousse à participer,

8 – Utiliser l’effet de masse pour crédibiliser votre collecte. Si l’individualisme est aujourd’hui beaucoup mis en avant, il est toujours plus confortable d’être bien entourés. De même, il est toujours rassurant de faire partie d’un mouvement collectif. C’est pourquoi il est conseillé de dépasser les 30% de votre collecte le plus vite possible afin de donner de la crédibilité à votre collecte. Une fois ce seuil psychologique dépassé, il sera plus facile pour un inconnu qui vous découvre de sortir sa carte bleue !

9 – Donner l’exemple : aidez d’autres projets en leur apportant de la visibilité via vos moyens de communication. Proposer de l’aide rend le fait d’en demander plus facile, essayez !

10 – Proposez des contreparties que l’on ne peut pas refuser. Beaucoup de personnes ne donnent que parce qu’ils veulent obtenir ce que vous leur proposez en retour. Lorsque vous réfléchissez aux contreparties, pensez à vos contributeurs, à ce qu’ils voudront, et à comment leur proposer un maximum de valeur, à moindre coût pour vous.

checklist-cta

Dix étapes essentielles pour bien préparer une campagne de crowdfunding.

Aujourd’hui nous vous proposons de découvrir les 10 étapes qui, selon nous sont absolument essentielles pour bien préparer une campagne de crowdfunding :

1 – Définir les objectifs de votre projet, dans l’espace, dans le temps. Il est essentiel de délimiter ce que vous pourrez réaliser suite à une collecte réussi afin d’en déduire les contreparties que vous pouvez proposer à vos contributeurs.

2 – Identifier la portée collective de votre projet et en déduire votre public cible : celui qui va être intéressé par votre travail.

3 – Analyser votre public cible afin d’imaginer une stratégie de communication sur mesure et de proposer des contreparties intéressantes pour celui-ci.

4 – Créer les contenus pour votre communication : contenus textes et images pour votre site web, contenus pour votre page sur la plateforme de crowdfunding, descriptions pour les réseaux sociaux, communiqués de presse, mails types pour vos premiers cercles et pour vos partenaires, vidéos pour la page de crowdfunding etc.

5 – Mettre en place vos outils de communication sur internet : créer un site web, une page facebook, un compte twitter, une chaine Youtube ou Daily Motion pour vos vidéos, une liste de diffusion afin de récupérer les adresses mail des personnes intéressées par votre projet, etc.

6 – Lancer une campagne de communication autour de votre projet en amont, bien avant le début de votre collecte : le but est de faire connaitre votre travail, de montrer pourquoi vous êtes la meilleure personne pour porter ce projet, et de donner envie de participer à votre projet – de vous soutenir.

7 – Choisir une plateforme adaptée à votre collecte. Il en existe de très nombreuses, qui ont toutes leurs conditions d’utilisations particulières. Par exemple, Ulule n’accepte que les projets qui ont une portée collective fonctionnant sur le principe du “tout ou rien”.

8 – Créer des contreparties en adéquation avec vos objectifs, la plateforme de crowdfunding choisie pour votre collecte, la somme visée par la collecte, la nature de votre projet et votre public cible. Pensez à en créer pour tous les budgets.

9 – Repérer des partenaires potentiels qui pourraient vous aider tout en bénéficiant d’un gain de visbilité grâce à vos efforts de communication tout au long de votre campagne de crowdfunding. Contacter ces personnes et négocier des accords pour mettre en place ces partenariats.

10 – Créer un carnet d’adresses de journalistes, de responsables de publications en-ligne et hors-ligne susceptibles de vouloir publier un article sur votre projet – avec leurs informations de contact organisées afin de pouvoir les contacter rapidement au moment convenu dans votre stratégie de communication.

checklist-cta

Inscrivez-vous pour télécharger notre crowdfunding checklist

En validant votre message, vous acceptez que les informations recueillies sur ce formulaire soient enregistrées afin de traiter votre demande conformément à la Politique de confidentialité de Komgourou.
By submiting this form you agree to our privacy policy.

CROWDFUNDING

Quelques collectes en crowdfunding accompagnées par Komgourou

Téléchargez la crowdfunding checklist!

Découvrez ce que nous conseillons pour préparer et réussir un crowdfunding.